Logo du site
École Doctorale | Environnement et société
Attualità
École Doctorale  |
Attualità

Soutenance de thèse: Mohammed SEMAOUI (14 DECEMBRE 2021)

Centre: UMR SPE

Projet: RN

Discipline: Chimie et Mention: Chimie théorique, physique, analytique

Titre de la thèse: Extraction et caractérisation des constituants contenus dans les extraits de Scolymus grandiflorus, Carduncellus pinnatus et Salvia argentea: évaluation de leurs activités biologiques

 

Résumé vulgarisé:

 

Avec une superficie supérieure à 2,3 millions de km2, l’Algérie est le plus grand pays du bassin méditerranéen. Il présente une grande biodiversité végétale qui s’élève à plus de 1600 espèces dont une bonne proportion d’espèces endémiques sont menacées. Ainsi, il a été dénombré plus de 600 plantes utiles dont 200 espèces aromatiques et médicinales parmi lesquelles 25% sont des espèces endémiques.

Le développement de la résistance aux microorganismes pathogènes et les effets sur la santé et l’environnement ont conduit les chercheurs à développer des méthodes nouvelles et efficaces, considérées comme sûres et respectueuses de l’environnement, pour contrôler les maladies post-récolte et les dommages oxydatifs. L’action antioxydante, qui est l’une des fonctions physiologiques importantes, est censée protéger les organismes vivants contre ces dommages oxydatifs, ce qui entraîne la prévention de diverses maladies.

Les substances naturelles extraites des plantes aromatiques apparaissent comme des alternatives pertinentes aux conservateurs alimentaires et produits phytosanitaires synthétiques. La caractérisation des constituants moléculaires des plantes ainsi que la recherche de principes actifs constituent un défi scientifique intéressant à mener. Ce travail doctoral a porté sur l’analyse chimique et biologique des racines de trois plantes médicinales Algérienne Scolymus grandiflorus, Carduncellus pinnatus et Salvia argentea. Ces dernières ont été sélectionnées sur des critères ethnobotaniques, l’utilisation fréquente par la population locale et par rapport au fait que leurs huiles essentielles ou extraits n’ont fait jusqu’alors l’objet d’aucune étude scientifique.

Ce projet de thèse avait deux objectifs complémentaires : d’une part, la connaissance, la préservation et la valorisation des espèces végétales de l’Ouest algérien à la suite d’une enquête ethno-pharmacologique, et d’autre part, obtenir des extraits végétaux et des molécules actives destinées à des applications économiquement durables liées à l’industrie agroalimentaire et éventuellement pharmaceutique.

 

La soutenance aura lieu le mardi 14 décembre à 10h, Université de Tlemcen, Algérie

 

En savoir plus: Résumé scientifique

 

DAVID MOUNGAR | Mise à jour le 13/12/2021
Rendez-vous

Mardi 14 décembre 2021 à 10h00


-->