Logo du site
École Doctorale | Environnement et société
Attualità
École Doctorale  |
Attualità

Soutenance de thèse: Marie-Dominique ANDREANI-CAMPANA (19 décembre 2019)

Centre: UMR LISA

Projet: ICPP

Discipline - Mention: Sciences de l'Education

Titre de la thèse: Les corpus de récits de fiction à l'école maternelle. La fabrique d'un patrimoine scolaire. Etude contextualisée en Corse.

Résumé vulgarisé:

 

Ce projet  de recherche étudie la  constitution de corpus de récit de fiction en tant que processus récent de patrimonialisation des œuvres littéraires à l’école maternelle française. Il s’agit de se pencher sur la répartition des rôles et des pouvoirs, sur les tensions entre éditeurs, auteurs, sur le rôle des responsables institutionnels et des enseignants dans la composition de ces corpus. En faisant entrer en 2002, la littérature dans les programmes de l’école maternelle, l’institution a contraint les enseignants du cycle 1 à repenser un objet scolaire : la lecture  des récits de fiction à l’école, bousculant ainsi un « genre professionnel ». Ces derniers sont-ils alors devenus les agents d’un processus qui les dépasse ou acteurs responsables du rapport au patrimoine ? Une  interrogation apparait dès lors que l’on précise la nature ou le genre des œuvres constitutives  du patrimoine. L’élément fondateur étant  la création d’une culture commune, l’opposition entre  le patrimoine littéraire comme gage de permanence et de stabilité avec la littérature de jeunesse, se manifeste. Une littérature de jeunesse de « qualité » peut-elle  contribuer à la constitution d’un nouveau patrimoine ? Nous entendons donc ici par « fabrique « » les processus de : constitution, confirmation, reconfiguration du patrimoine littéraire au travers de ces corpus. Circonscrire les patrimoines littéraires que l’école institue, fabrique, transmet, revient également à s’interroger sur les usages qu’elle en fait ainsi que sur les enjeux. Les enquêtes par questionnaires  qui recueillent des données provenant d’enseignants plus ou moins anciens dans le métier et dont les lieux d’exercice sont variés, montrent quels sont les représentations enseignantes du patrimoine, les genres lus selon les niveaux de classe, et les rapports entre répertoire et exigences intellectuelles, resserrement et éclatement des corpus. Un patrimoine spécifique semble bien se structurer en fonction des usages scolaires de la littérature, les enseignants de maternelle fondant ainsi une culture commune professionnelle.

 

Mots clefs : corpus littéraire, culture commune, patrimoine, littérature de jeunesse, culture professionnelle

 

La soutenance aura lieu le jeudi 19 décembre à 14h, Amphi Ribellu, FLLASHS, Campus Mariani

 

En savoir plus: Résumé scientifique

Moungar David | Mise à jour le 05/12/2019
Rendez-vous

Jeudi 19 décembre 2019 à 14h00