Logo du site
École Doctorale | Environnement et société
Attualità
École Doctorale  |
Attualità

Soutenance de thèse: Anaïs PANNEQUIN (19 décembre 2019)

Centre: UMR SPE

Projet: RN

Discipline: Chimie - Mention: Chimie théorique, physique, analytique

Titre de la thèse: Caractérisation chimique des bryophytes de Corse et propriétés biologiques

Résumé vulgarisé:

 

Les bryophytes que l'on connait communément sous le nom de "mousse", sont des végétaux dotés de capacités d'adaptation fascinantes. En effet, pour survivre aux épisodes de sècheresse, elles sont capables de se plonger dans un état de dormance profond. Ce qui intéresse particulièrement les phytochimistes, sont les molécules actives impliquées dans leur grande résistance face aux bactéries, virus, champignons ou encore herbivores. Pourtant, sur les 18 000 espèces que compte cet embranchement, moins de 10% d'entre elles ont fait l'objet d'études chimique ou biologique. Malgré tout, nous dénombrons d'ores et déjà des centaines de nouvelles molécules aux propriétés biologiques remarquables.

Les quatre espèces sélectionnées pour nos travaux sont Scapania undulata, Frullania tamarisci, Conocephalum conicum et Plagiochila porelloïdes. Elles appartiennent aux hépatiques, une classe de bryophytes connue pour produire de l'huile essentielle. Peu de documentation est disponible dans la littérature spécialisée. Il nous a été donné de résoudre de nombreux problèmes analytiques lors de la caractérisation chimique des huiles essentielles, des hydrolats, des fractions volatiles émises et des extraits à froid de l’oxyde de diéthyle. Ce faisant nous avons été conduits à décrire plusieurs composés encore jamais signalés chez les bryophytes mais surtout quatre composés nouveaux : le γ-dihydrocyclocostunolide isolé chez Frullania tamarisci ou encore les isomères E/Z du p-menth-1-èn-3-[2-méthylbut-1-ènyl]-8-ol et le (3,7,11)-triméthyl-dodéc-4E,6E,10-atrièn-3-ol identifiés chez Plagiochila porelloïdes. Les métabolites volatils identifiés dans les quatre hépatiques insulaires sont aussi originaux que variés.

Pour finir, nous avons évalué leurs propriétés antimicrobienne, allélopathique, cytotoxique et antiparasitaire de ces huiles essentielles et extraits. Les résultats des tests biologiques nous ont permis de décrire l'activité antimicrobienne indirecte importante de l'huile essentielle de F. tamarisci mais aussi une activité antiparasitaire remarquable de l'huile essentielle de P. porelloïdes

Nos études qui avaient pour but d'initier la caractérisation chimique des bryophytes de Corse, illustrent tout l'intérêt qu’il y a à étudier ces plantes. Nos travaux sur ces végétaux mettent en exergue leur originalité, leur diversité mais surtout leurs propriétés biologiques remarquables, pouvant offrir une alternative aux molécules de synthèse utilisées depuis des dizaines d'années et aujourd'hui devenues pour certaines, inactives.

 

Riassuntu vulgarizatu:

 

E briofite, cunnisciute sottu à u nome « murzu », sò vegetali capaci d’avè adattazione  affascinante. Pà campà in episodi di sicchezza, isse piante sò capace d’aduprà  un statu di sonnu prufondu. Ciò ch’intaressa sopratuttu i fitochimichi, sò e mulecule attive chì intarvenenu in e so resistenze maiò di fronte à e bacterie, i sischi, i funzi o ancu l’erbivori. Vale à dì chì à nantu à e 18 000 spezie chì componenu iss’imbrancamentu, menu di 10 % sò state studiate in chimica o in biulugia. Fora di què, cuntemu centine di mulecule nove incù pruprietà biulogiche interessante.

E quattru spezie scelte pà issu travagliu sò Scapania undulata, Frullania tamarisci, Conocephalum conicum è Plagiochila porelloïdes. Appartenenu à l’epatichi, una famiglia di e briofite cunnisciuta pà produce l’oliu essenziale. Pocu documentazione esista in a literatura spicializata. Avemu risoltu assai prublemi analitichi mentre a caratterizzazione chimica di l’olii essenziali, di l’idrolati, di e frazione vulatile trasmesse di l’estratti à u frettu di l’ossidu di dietile. Avemu descrittu assai cumpunenti mai trovi ind’e briofite ma sopratuttu quattru novi cumpunenti : u γ-dihydrocyclocostunolide isulatu ind’è Frullania tamarisci o ancu l’isomeru E/Z di u p-menth-1-èn-3-[2-méthylbut-1-ènyl]-8-ol è u (3,7,11)-triméthyl-dodéc-4E,6E,10-atrièn-3-ol identificati ind’è Plagiochila porelloïdes. I metaboliti volatili identificati ind’ i quattru epatichi isulani sò urighjinali è varii.

Pà compie, avemu valutatu e so pruprietà antimicrobiche, allelopatiche, citotossiche è antiparassite d’iss’olii essenziali è estratti. I resultati di e prove biulogiche anu parmessu di descrive l’attività antimicrobica indiretta impurtanta di l’oliu essenziale di F. tamarisci ma ancu un’attività antiparassita interessante di l’oliu essenziale di P. porelloïdes.

I nostri studii avianu pà ubiettivu di principià a caratterizzazione chimica di e briofite. I risultati mostranu l’intaressu di studià isse piante. U nostru travagliu annantu à issi vegetali mostra a so urighjinalità, a so diversità ma sopratuttu e so pruprietà biulogiche intaressante chì ponu offre un’alternativa à e mulecule di sintesi aduprate dapoi decenni è chì sò duvintate oghje per certe inattive.

 

La soutenance aura lieu le jeudi 19 décembre à 13h30, Amphi Jean Nicoli, FST, campus Grimaldi

 

En savoir plus: Résumé scientifique

Moungar David | Mise à jour le 05/12/2019
Rendez-vous

Jeudi 19 décembre 2019 à 13h30