Logo du site
École Doctorale | Environnement et société
Attualità
École Doctorale  |
Attualità

Soutenance de thèse: Michèle FERRARA (14 décembre 2019)

Centre: UMR LISA

Projet: ICPP

Discipline: Histoire, Histoire de l'Art et Archéologie - Mention: Histoire, civilisation, art et archéologie des mondes anciens et des mondes médiévaux

Titre de la thèse: L'espace médiéval de la Corse. Représentations et problématiques autour de la Chronique de Giovanni della Grossa

Résumé vulgarisé:

 

Les sources écrites disponibles sur le Moyen Âge de la Corse sont peu nombreuses et lacunaires avant le XVe siècle. Des sources narratives, rédigées par des auteurs insulaires et exploitées d’une manière renouvelée, contribuent à enrichir la connaissance de la période médiévale dans l’île. La Chronique de Giovanni della Grossa constitue le premier texte historique et littéraire réalisé en Corse. L’auteur, qui a vécu entre 1388 et 1464, a été étroitement mêlé à la vie publique pendant près de cinquante ans. Ses états de service lui ont permis de côtoyer les plus hautes autorités civiles ou religieuses. Innovant et riche, son récit a ouvert la voie à l’historiographie insulaire du XVIe siècle. Il peut être rapproché d’une chronique plus tardive, écrite elle aussi au XVe siècle, celle de Pietro Cirneo (1447-1506).

Giovanni della Grossa témoigne des événements qu’il a vécus et rapporte également le regard que ses contemporains jetaient sur le passé. Sa contribution à l’histoire culturelle de la Corse est précieuse. La mobilité des individus, la multiplicité des échanges, la formation de réseaux d’alliances montrent une société où la communication entre les hommes est importante et déborde largement du seul cadre insulaire. Croisée avec d’autres sources, comme les archives notariales, les chartes ou les correspondances, la Chronique de Giovanni della Grossa révèle une île bien insérée dans son temps et impliquée dans les enjeux politiques de la Méditerranée occidentale. Elle traite d’un moment crucial dans l’histoire de Corse. Au XVe siècle, l’échec des seigneurs de Cinarca et de leurs alliés aragonais, l’implantation durable de la Commune de Gênes et de l’Office de Saint-Georges remodèlent la configuration politique du territoire et pèsent sur l’avenir de l’île pour les deux siècles suivants.

 

Riassuntu vulgarizatu:

 

Pà u Mediu Evu di la Corsica, i fonti scritti, prima à u XVu seculu, sò pochi è incumpleti. I fonti narrativi trasmissi da autori isulani e splutati d'una manera rinnuvellata aiutani à arrichisce a cuniscenza di l’epica midievale in l’isula. A Cronaca di Ghjuvanni di a Grossa custituisci u prima testu storicu è litterariu scrittu in l'isula. U scrivanu, chi hà vissutu tra u 1368 è u 1464, hè statu impignatu in a vita publica duranti quasgi cinquanta anni. I so stati di serviziu l'ani pirmessu di cuttighjà i più alti auturità civili è rilighjosi. Nuvatori è riccu, u so racontu hà apartu a strada à l'isturiugrafìa isulana di u XVIu seculu. Sta cronaca po essa missa à paru à quidda più tardiva di Petru Cirneu (1447-1506) ma scritta anc’idda à u XVu seculu.

Hè Ghjuvanni di a Grossa tistimoniu d'avinimenti ch'iddu hà vissutu è iddu raporta dinò a visioni ch'iddi pudiani avè ghjenti di tandu in ciò chi riguarda u passatu. A so cuntribuzioni à la storia culturali di a Corsica hè priziosa. Mubilità di l'individui, multiplicità di i scambii, reta d'amicizii mosciani una sucità induva a cumunicazioni tra l'omini hè impurtanti è va mondi al dilà di a Corsica. Accirtata da altri scritti, statuti, archivi nutariali, currispundenzi, a Cronaca di Ghjuvanni di a Grossa ci faci scopra una isula bè prisenti in u so tempu è impignata in i riguardi pulitichi di u Miditarraniu uccidintali. Sta cronaca tratta di un mumentu dicisivu in a storia di a Corsica. À u XVu seculu, a scunfitta di i sgiò cinarchesi è di i so alliati aragunesi, a presa di pussessu di a Cumuna di Genuva è di l'Uffiziu di San Ghjorghju cambiani a cunfigurazioni pulitica di u tarritoriu è pesanu pa' i dui seculi à vena nantu à l'avvena di l'isula.

 

La soutenance aura lieu le samedi 14 décembre à 15h, Salle 002, UFR Droit, Campus Mariani

 

En savoir plus: Résumé scientifique

Moungar David | Mise à jour le 05/12/2019
Rendez-vous

Samedi 14 décembre 2019 à 15h00