École Doctorale | Environnement et société
Attualità
École Doctorale  |
Attualità

Soutenance de thèse : M. Patrick ZRIHEN le 23 octobre 2010



Thèse présentée pour l’obtention du grade de Docteur de l’Université de Corse
Mention : Esthétique et Sciences de l’Art
Soutenue publiquement par Patrick ZRIHEN
Le 23 octobre 2010  à 2010 à 15h, amphi Ettori, UFR Droit, Campus Mariani
 
« Identité et Culture : l’impossible concaténation »
 
Jury
Rapporteurs :
M. Jean-Yves Bosseur, Directeur de recherche CNRS
Mme Eliane Chiron, Professeure, Paris I Sorbonne
 
Examinateurs :
Mme Françoise Albertini, Mcf HDR, Université de Corse
M. Frédéric Purtschet, Médecin Psychiatre, Psychanalyste
 
Directeur :
Mme Dominique Salini, Professeure, Université de Corse

Résumé :

L’identité et la culture sont des concepts dont l’histoire est jalonnée de logiques et d’interprétations opposées. Elles ne sont pas des données fixes mais des constructions complexes, des processus vivants et dynamiques.

L’implosion contemporaine de leur usage les rend aporétiques, équivoques et illusoires. C’est pourquoi il m’a semblé nécessaire de reprendre ces termes si souvent associés, d’en construire une critique, d’en déchiffrer les stéréotypes et de réfléchir aux enjeux philosophiques, artistiques et sociétaux qui sont à l’oeuvre dans le monde qui vient.

En dénouant le lien entre identité et culture, il s’agit de renouveler leur lecture, d’échapper à l’homogénéisation de leurs définitions et ainsi de reformuler la question de la constitution du savoir mais aussi du sujet et d’une stratégie de désassujettissement à travers la notion d’autopoièse.

Sumary :
Identity and culture are concepts which are historically marked by oposite logics and interpretations. Indeed, far from being fixed data, these nottions should be considered as complex constructions and dynamic processes.
The contemporary implosion of their usage makes them aporetic, ambiguous and illusory. Therefore, it seemed necessary to analyse these related concepts separately, build their critique, decipher the stereotypes associated with them and think about the philosophic, artistic and societal issues they will raise in the world to come.
By undoing the link between identity and culture, it becomes possible to renew their reading and avoid the homogenization of their definitions. Thus, this study wil also reformulate the question of the constitution of knowledge and subject and rephrase the strategy of desubjection through the notion of autopoiesis.
Moungar David | Mise à jour le 20/11/2013
Dans la même rubrique