École Doctorale | Environnement et société
Attualità
École Doctorale  |
Attualità

Soutenance de thèse: Ghjuvan Antone FAGGIANELLI (14 novembre 2014)

Discipline: Mécanique des fluides, Energétique, Thermique, Combustion, Acoustique Mention: Energétique, Génie des procédés


Rafraîchissement par la ventilation naturelle traversante des bâtiments en climat méditerranéen

Résumé vulgarisé

Face à la nécessité de réduire les consommations énergétiques ainsi que les émissions de CO2 dans le secteur du bâtiment, nous voyons se succéder des réglementations thermiques de plus en plus strictes. En 2020, tous les bâtiments neufs devront être à énergie positive, produisant ainsi plus d’énergie qu’ils n’en consomment. Le recours à des stratégies passives, exploitant les ressources de l'environnement, est un point clé pour atteindre cet objectif.
En climat méditerranéen, caractérisé des étés chauds et secs, la ventilation naturelle peut apporter un confort thermique acceptable si celle-ci est utilisée intelligemment. Son efficacité est cependant très dépendante des conditions météorologiques locales et peut varier grandement d'un site à l'autre. Malgré la simplicité de ce type de système, sa gestion peut également s'avérer complexe si l'utilisateur ne dispose pas de suffisamment d'informations et n'est pas présent en permanence dans le bâtiment. Cela met en avant l'intérêt de disposer d'outils adaptés à son étude, ainsi que de proposer un pilotage simple et optimisé du bâtiment, basé sur le confort de l'occupant.
Afin d'évaluer le potentiel de la ventilation naturelle sans avoir recours à une lourde campagne expérimentale ou à une phase de modélisation complexe, nous proposons tout d'abord des indicateurs climatiques permettant d'obtenir une première vue du site étudié.
À partir d'une approche expérimentale et numérique en conditions réelles, nous nous intéressons ensuite à la problématique de la mesure dans les bâtiments ventilés naturellement et notamment à celle du débit d'air. L'instrumentation d'un bâtiment résidentiel de l'IESC, situé sur le site de l'Université de Corse et du CNRS, permet ainsi la mise en place d'un modèle thermo-aéraulique simplifié, calibré in situ et adapté au suivi ainsi qu'au pilotage du bâtiment.
 

En savoir plus

David Moungar | Mise à jour le 28/10/2014
Dans la même rubrique
Mercredi 30 janvier 2019 ED-Info-10 (2018-2019)
Du samedi 22 décembre 2018 au dimanche 06 janvier 2019 Fermeture administrative de l'Université de Corse