École Doctorale | Environnement et société
Attualità
École Doctorale  |
Attualità

Soutenance de thèse Yin YANG (9 décembre 2014)

Discipline: Chimie Mention: Chimie organique


Qualification des miels de Corse par une approche multifactorielle: diversité pollinique & variabilité chimique

Résumé vulgarisé

Le Miel de Corse est un produit typique du territoire insulaire. Même si les premières traces d'apiculture en Corse remontent à l'antiquité, la filière apicole est presque abandonnée à la sortie de la Seconde Guerre mondiale. Les professionnels s'organisent à partir de 1976, jusqu'à obtenir une Appellation d’Origine Contrôlée (AOC) en 1998 puis une Appellation d’Origine Protégée (AOP) en 2000. Ainsi, la production actuelle (300 à 350 tonnes/an) commercialisée sous l’étiquetage « Miel de Corse-Mele di Corsica » se décline en six catégories variétales : « printemps », « maquis de printemps », « miellat du maquis », « maquis d’été », « châtaigneraie » et « maquis d’automne ». Ces dernières traduisent la diversité des produits mellifères locaux ainsi que leurs relations avec la végétation de l’île.
 
Dans le cadre des normes nationales (AOC) et européennes (AOP), la méthode dite « conventionnelle » pour la certification de l’origine géographique et botanique est basée sur les caractéristiques polliniques, physico-chimiques et organoleptiques des miels de Corse. L’objectif principal de cette thèse de doctorat était de caractériser la variabilité chimique de ces productions afin de proposer de nouveaux critères de qualification.
 
L’étude de la fraction volatile de 269 échantillons de miels (incluant les six gammes variétales), a permis d’inventorier, pour la première fois, la composition volatile des miels de Corse. Nos travaux ont également conduit à l’identification de marqueurs chimiques pour chaque catégorie en relation directe avec les spécifiques des terroirs de production. Pour cela, une approche interdisciplinaire - alliant les données des méthodes conventionnelles et celles de la typologie volatile - a été proposée pour la détermination de l’origine florale.
 
Cette première caractérisation multifactorielle des miels de Corse est d’un intérêt fondamental pour les apiculteurs dans le cadre de l’évolution spatio-temporelle des productions insulaires en fonction des conditions du milieu (variations bioclimatiques, modifications des processus de miellées, conduites apicoles).
 

En savoir plus

Moungar David | Mise à jour le 20/11/2014